samedi 20 juin 2009

Carnets de Ringo - N°9 : La porte close

Quand il était petit, Ringo allait souvent dans la maison de Jack, un ami de ses parents. C'était une très grande maison avec beaucoup de pièces, et beaucoup de mouches aussi.
Lui qui avait toujours vécu dans un appartement découvre une immense demeure avec une cave, et surtout un grenier. C'est une maison un peu magique, il y a des portes partout, même dans l'escalier, et elle fait peur la nuit.
Tout cela est très excitant. Mais il y a cette porte dans la chambre où il dort. Cette porte toute petite, juste à sa taille. C'est la seule de tout la maison à être verrouillée...
Lorsqu'il fait noir dans la chambre, de la lumière passe sous la petite porte dans le mur. Quand tout le monde dort, Ringo regarde par la serrure mais elle est si petite qu'on ne peut rien y voir. Il reste parfois assis devant à attendre que quelque chose n'en sorte.

Les années ont passé, le vieux Jack est mort et Ringo n'est jamais retourné dans la maison magique. Mais chaque fois qu'il arrive quelque part, il ouvre chacune des pièces, espérant trouver celle qui lui révélera ce qui pouvait se cacher derrière la porte close.

3 commentaires:

carmen a dit…

I AM RINGO!!
dès la 2° phrase j'ai reconnu!!!


I'M LOVING IT!!!

Anonyme a dit…

Ese es el Aleph de Borges...


Pepe Caterva

Jérémy a dit…

'jour 'sieur. Peut être Ringo trouvera-t'il un indice sur ce que cachait la porte grâce au film Coraline sorti la semaine dernière. Je ne l'ai personnellement pas vu , mais il me semble savoir qu'il est aussi question dans ce film d'une petite porte cachée.