lundi 19 mai 2014

Titine

Bonjour mes chers bretzels.

Voici ma participation à la Matinale en Cavale de Short Edition : le principe est simple, chaque participant avait 6 heures et 6 minutes pour créer une BD, un poème ou une nouvelle sur le thème :
"Road Trip en Mobylette"

Si cela vous plaît, vous pouvez soutenir ma participation originale en votant pour elle ici, et en profiter pour découvrir toutes les autres oeuvres, qui méritent vraiment le détour.

Je n'ai pas eu le temps de faire tout ce que je voulais : 6h06, c'est court (enfin pour moi). Mais une fois le temps écoulé, j'ai retouché mes planches et voilà ce que ça donne :

Les frites, c'est bon.
                                              Pueblo.

7 commentaires:

Anonyme a dit…

On reconnaît le spécialiste des grands singes et l'amateur de la cuisine de, devinez qui, sa copine chérie, pardi !
Yo.

Julien Moschetti a dit…

Très drôle, haletant, poétique parfois, et surtout plein d'imagination. J'adore !

Belzaran a dit…

Je t'ai découvert par ce concours. J'ai beaucoup aimé l'histoire et le graphisme. Du coup, je suis ton blog désormais !

Pueblo a dit…

>Yo : surtout le spécialiste des frites!
> Julien : Merci, ça fait chaud au coeur, surtout venant de toi.
> Belzaran : Eh bien bienvenue parmi ce champs de mines qu'est l'humour douteux! Heureux de te recevoir!

Philgreff a dit…

ça pète encore plus en couleurs !
Comme Belzaran, je suis heureux d'avoir découvert ton blog suite à ce concours !
(une question tout de même: d'où tiens-tu cette fascination pour les madrilles et les gorilles ? ;)

Pueblo a dit…

Merci Philgreff, je vous découvre itou avec grand entrain (garre). Si j'aime les Mandrilles et les Gorilles c'est sans doute parcequ'ils me rappellent un part pas si lointaine de moi-même...

Lilou a dit…

Bravo Pablo !
Tu es un spécialiste du suspense, .
Moi qui ne suis pas une lectrice de BD, j'ai été totalement captivée.
Quant au dessin à produire dans un délai si bref, chapeau !
Oublié de te dire que j'avais aussi beaucoup aimé ton dernier poème.
Conclusion : quel talent !